Notre territoire de santé

Situation

Notre projet de CPTS est dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie. Le territoire envisagé est situé en plaine : il comprend la ville de Tarbes, préfecture de département, ainsi que 10 communes limitrophes. Il s’agit de l’une des seules grandes aires urbaines des Hautes-Pyrénées (sinon la seule), où se concentre l’activité industrielle, notamment des secteurs ferroviaire et aéronautique.

Ce territoire pourra être amené à évoluer.

Démographie

Le département des Hautes-Pyrénées est parmi les plus âgés (10ème de province), et confronté à un recul de l’emploi (-0,4% contre +0,7% en Occitanie) et de la démographie. Notre projet concerne près de 80 000 habitants, avec quelques spécificités :

  • Population âgée et vieillissante :
    18,5% de la population de la CPTS a plus de 70 ans dont
    13% n’ont pas de médecin traitant (contre 6% en Occitanie)
  • Etat de santé de la population :
    21,5% des patients présentent au moins une ALD dont 17% n’ont pas de médecin traitant (contre 16% en Occitanie)
  • Précarité :
    14,5% de la population bénéficie de la CMUc (contre 11% en Occitanie et 8% en Hautes-Pyrénées) dont 41% n’ont pas de médecin traitant (contre 38% en Occitanie)
  • 13% de la population âgée de plus de 16 ans est sans médecin traitant (donnée plus pertinente que « tous âges confondus » puisque -de 16 ans n’ont pas d’obligation de médecin traitant)

Offre médicale

  • Pénurie de médecins traitants :
    Nombre médecins généralistes libéraux et mixtes : 78, soit 1 médecin pour 992 habitants (soit 0,1 % de médecin par habitant), dont 20% ont plus de 65 ans
  • Pénurie de médecins du 2nd recours :
    Nombre médecins spécialistes salariés ou libéraux : 213 dont certaines spécialités sont absentes du territoire

Statistiques de notre territoire de santé

Principales difficultés rencontrées par les patients :

  • Accès à un médecin traitant,
  • Accès à des soins non programmés en journée,
  • Accès à un spécialiste du second secours (chronophage et délais très longs).

Parcours patients posant des difficultés pour les professionnels :

  • Prise en charge globale des patients en situation complexe,
  • Prise en charge des patients lors de la sortie d’hospitalisation (transmissions des informations…),
  • Suivi des patients isolés à domicile.

Le vieillissement de la population, le développement des maladies chroniques et les prises charges de plus en plus lourdes et complexes en ambulatoire, associés à une société de plus en plus inclusive, nécessitent aujourd’hui une coordination accrue entre les acteurs de santé. Cette coordination, pour être efficace, doit être organisée et formalisée.

En effet il nous apparaît nécessaire de créer un mode coordonné d’exercice ambulatoire au service de la population de notre territoire, afin de pouvoir répondre aux défis d’une prise en charge de qualité dans un contexte de démographie médicale altérée.

La création de la CPTS doit également permettre d’optimiser la coopération entre les professionnels de santé de ville et leurs partenaires, notamment les établissements de santé. Elle constitue un cadre de coopération et de coordination des acteurs de santé à l’échelle du territoire, essentielle pour améliorer la prise en charge des situations complexes.